Revenir à Découvrir l’IMF à l’international

Historique

Historique de la mission de coopération internationale de l’IMF
L’IMF, acteur atypique de la coopération internationale, développe depuis 30 ans, un réseau partenarial pluri acteurs dans le bassin méditerranéen et partage une méthode de travail basée sur l’approche par la pratique, la participation de tous à toutes les étapes d’un projet et l’appui aux initiatives locales.

Dans cette ouverture, les fondateurs de l’institut – et en particulier François Lapena, premier directeur général de l’IMF – ont été accompagnés par Claude Lasnel, ancien directeur du GIP MDEM (Mission pour le Développement des échanges méditerranéens). Claude Lasnel a animé durant plusieurs années à l’IMF, les échanges interculturels proposés aux étudiants, professionnels de l’action sociale et de la culture des pays du pourtour méditerranéen. Médiateur infatigable, il portait un projet éducatif ambitieux fondé sur la connaissance réciproque et la mise en valeur des éléments de la culture populaire dans leurs relations compliquées mais forcées avec la culture normée ou encore celle de la réussite sociale et scolaire à partir d’une expérimentation réalisée dans les quartiers populaires de Marseille.

Dès 2004, l’IMF, à la recherche d’un cadre de coopération lui permettant de développer ces échanges, a participé aux programmes concertés pluri acteurs (PCPA) et aux dynamiques qui en sont issues au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Europe orientale. Ce type de programme a été mis en place à partir de 2002 entre le ministère français des affaires étrangères et les acteurs non-gouvernementaux de la solidarité internationale. Les PCPA visent notamment à favoriser les complémentarités entre l’action publique et les initiatives de la société civile en matière de coopération en encourageant les synergies et la mise en cohérence des projets.

En dix ans, les activités internationales de l’IMF se sont développées et se sont structurées en une mission à part entière, transversale aux actions de formation et de recherche en travail social, concernant l’ensemble du personnel de l’Institut et intégrée dans le projet associatif. De nombreuses expériences nous ont fait grandir : en Algérie, le projet FAR sur Annaba ou le projet Nahda 13 à Tlemcen ; la coopération avec l’Entraide nationale marocaine ; les micro-projets en Tunisie, à Ras Jebel ou à Sidi Bouzid ; les coopérations inter associatives et méditerranéennes dans le cadre de la formation des ingénieurs sociaux ou de celles des éducateurs, moniteurs-éducateurs ou assistants de service social ; ou encore les actions d’accompagnement de processus de capitalisation ou de production collective de connaissances dans les PCPA marocain ou tunisien.

Ce parcours nous a permis notamment de co-construire un projet de terrain multipays sur trois ans (2019-2021) sur l’entrepreneuriat collectif en Méditerranée, le projet AlterMed co-porté avec l’ICOSI, une ONG spécialisée dans la promotion de l’Economie Sociale et Solidaire et de ses organisations en partenariat avec la Manufacture Coopérative, dont l’expertise est centrée sur le co-accompagnement à la coopération et la diffusion de la culture coopérative.

Lien Permanent pour cet article : https://www.imf.asso.fr/pages/?page_id=4398